Neuroleptiques, violence et métabolisation

Publié le 22 Décembre 2015

Oui, vous avez bien lu. La violence éclate suite au diagnostic, de personnes sans antécédents de violence.

Synopsis

Les neuroleptiques peuvent être une cause de violence en raison de la perturbation des neurotransmetteurs.

La violence doit être considérée non seulement comme une indication de la façon dont profondément la schizophrénie / troubles bipolaires peut s'aggraver, mais comme un effet indésirable du traitement neuroleptique.

Les gens qui sont métaboliseurs inefficaces sont susceptibles de subir des effets indésirables plus graves et devenir violent ou agressif.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article