métabolisation

Publié le 22 Décembre 2015

Qu'est-ce que la métabolisation ?
La métabolisation est la transformation des médicaments et de tous les produits chimiques par le foie qui secrète des "enzymes", c'est à dire des agents chimiques qui en attaquent d'autres. Cette transformation est un "cassage" de la grosse molécule du médicament, en molécules plus petites et, généralement, solubles dans l'eau ("hydrophiles"). Ces résidus s'appellent les "métabolites". Il arrive, dans certains cas, que la métabolisation se fasse dans d'autres organes que le foie

pharmacodépendance chez le sujet agé Avec l’âge, les grandes fonctions métaboliques et homéostasiques perdent de leur efficacité et l’on observe des modifications de la pharmacocinétique de nombreux médicaments (diminution de l’élimination et risque d’accumulation) ...

La pharmacologie et nous - III. Personnes âgées et psychotropes 
Source : "Les antipsychotiques", chapitre 14
Le vieillissement est associé à une diminution phy­siologique des capacités fonctionnelles de la plupart des organes du corps humain. La prise en compte de ces modifications et de leurs conséquences en termes de pharmacocinétique et de pharmacodynamie est nécessaire à une prescription sécurisée des psycho­tropes. Les modifications pharmacocinétiques liées au vieillissement sont caractérisées par une diminution de l'absorption (par diminution  de  l'acidité, de la mobilité, de l'afflux sanguin et de la surface gastro­ intestinale), une diminution de la fixation protéique (par diminution de l'albuminémie), une augmenta­tion du volume de distribution des médicaments lipo­philes, une diminution du métabolisme hépatique et de l'excrétion rénale.De façon générale, les modifi­cations pharmacodynamiques liées au vieillissement provoquent une hypersensibilité du système nerveux central aux psychotropes, une élimination plus lente et une métabolisation moins efficace (5) des psychotropes. En outre, les sujets âgés souffrent fréquemment de co­-morbidités médicales à risque de se voir décompensées par les effets indésirables des psychotropes et des anti­psychotiques en particulier. Enfin, les personnes âgées sont sujettes à la polymédication et ainsi exposées au risque d'interactions
...débuter le traitement à  une  posologie  plus faible (3 à 4 fois en général) que chez l'adulte jeune.
les augmentations posologiques, lorsqu'elles sont nécessaires, doivent se faire lentement (règle dite du start low, go slow) ;
éviter la prescription simultanée de plusieurs psychotropes de la même classe et de plusieurs classes de psychotropes ; évaluer régulièrement l'efficacité clinique et les effets indésirables, en recourant au besoin à des échelles d'évaluation clinique validées chez le sujet âgé....

Les systèmes métaboliques enzymatiques n’étant que partiellement développés à la naissance, les nouveau-nés ont des difficultés à métaboliser certains médicaments. Avec l’âge, l’activité enzymatique décroît et les personnes âgées, comme les nouveau-nés, ne métabolisent pas les médicaments avec la même efficacité que les grands enfants ou les jeunes adultes (voir Vieillissement et médicaments). Les nouveau-nés et les personnes âgées requièrent donc souvent des dosages moindres par kilogramme de poids corporel par rapport aux jeunes ou aux adultes d’âge moyen.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article